Contactez-nous

Réseau zonal multiacteurs de protection sociale en Afrique (RZMAPS-Afrique)

TÉL: 00228 92 70 10 23

​EMAIL:  rzmapsafrique@gmail.com

Please reload

Posts Récents

Plaidoyers à Dakar pour l’effectivité de la protection sociale dans les mines en Afrique

December 7, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Togo : Le RNMAPS s’associe à d’autres organisations pour réclamer de meilleures conditions de travail dans les mines

November 23, 2019

Face à la presse ce Jeudi 21 Novembre 2019 à Lomé, SADD (Solidarité Action pour le développement Durable), SYDEMINES (Syndicat Démocratique des Mines) et le RNMAPS-Togo (Réseau National Multiacteurs de Protection Sociale-Togo, sont revenus sur la situation dans le secteur des mines au Togo.

 

Au cours de cette rencontre avec les hommes de médias, si ces trois organisations reconnaissent qu’il y a eu quelques petites avancées dans leurs la satisfaction de leurs revendications et que des dispositions législatives et des droits applicables ont été pris par les autorités togolaises, ils ont fait constater qu’il y a encore beaucoup à faire pour le bonheur des travailleurs des mines.

 

Formellement, Yves Dossou de SADD, Messan Sédonou de SYDEMINES et Niwa Soulima de RNMAPS-Togo, ont réclamé la fin du tâcheronnat dans le secteur des mines qui se veut un secteur délicat.

 

Pour ce qui est des défis qui restent à relever dans ce secteur, les trois intervenants ont, à travers une déclaration conjointe, cité « l’adoption dans les plus brefs délais d’une convention collective du secteur des mines », « l’intégration des dispositions juridiques internationales relatives aux droits du travail et aux Droits Humains en général dans l’arsenal juridique national qui encadrent les DESC des travailleurs des BTP et des mines, et l’exploitation et la gestion des ressources minières au Togo » et « la relecture du code du travail en matière de tâcheronnat ou de sous-traitance dans les mines et BTP, et à la protection du droit syndical ».

 

S’ils ont assigné à cette déclaration, l’objectif d’« amener les autorités politico-administratives du Togo à prendre des dispositions pertinentes et contraignantes pour la tenue des assises des négociations collectives et l’adoption de la convention collective du secteur des mines du Togo ainsi que l’application effective de la C102 de l’OIT sur la sécurité sociale, normes minimums dans le secteur des mines et BTP, et de façon générale la ratification des conventions 155, 167, 176 de l’OIT », les trois organi

 

sations disent attendre « la relance du processus de négociation collective dans les mines pour l’adoption de la convention collective du secteur des mines du Togo », « la ratification par le Togo de la C155 de l’OIT sur la sécurité et santé au travail, de la C176 de l’OIT sur la sécurité et santé dans les mines et de la C167 de l’OIT sur la sécurité et santé dans la construction ainsi que l’application effective de la C102 de l’OIT sur les normes minimums de sécurité sociale et sa recommandation 202 sur les socles nationaux de protection sociale », « donner plus de pouvoir aux inspecteurs pour mettre fin aux recours abusifs du tâcheronnat et garantir le principe universel de rémunération consacré par la convention 100 de L’OIT » et enfin, « le renforcement de la législation pour l’application effective des conventions N° 87 et N° 98 de l’OIT sur la liberté syndicale et le droit de négociation collective ; pour la protection effective du droit syndical ».

Source T228

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload