Contactez-nous

Réseau zonal multiacteurs de protection sociale en Afrique (RZMAPS-Afrique)

TÉL: 00228 92 70 10 23

​EMAIL:  rzmapsafrique@gmail.com

Please reload

Posts Récents

LES ORGANISATIONS MUTUALISTES AFRICAINES OUTILLÉES EN MATIÈRE DE DIGITALISATION

July 16, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

L’UEMOA et l’UE confirment leur engagement dans l’extension de la Protection sociale pour tous au Burkina Faso

June 13, 2018

Rencontrées les mercredi 02 et vendredi 04 mai 2018 à Ouagadougou par une équipe de plaidoyer des acteurs sociaux, la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la Commission de l’Union européenne (UE) au Burkina, ont exprimé leur soutien à la mise en œuvre du Régime assurance maladie universelle (RAMU) dans le pays. Si la première reste dans la dynamique du renforcement du cadre règlementaire de la mutualité sociale dans la zone,  la seconde quant à elle, est disposée à appuyer l’assurance maladie universelle au Burkina Faso, prenant en compte les populations pauvres. Ces déclarations ont été obtenues de ces deux Commissions dans le cadre d’une série d’actions de plaidoyer menées par une équipe constituée de Uzziel Twagilimana, et Valère PIHOUN-KOFFI respectivement Coordinateur Continental, et Coordinateur Thématique de WSM, venue en appui au Réseau National Multi-Acteurs de Protection Sociale du Burkina-Faso (RNMAPS-BF,) composée de Patrice PAMOUSSO,  Secrétaire Exécutif du Réseau d’Appui aux Mutuelles de Santé (RAMS) ; M. François BATHIONO, Secrétaire Général Adjoint de la Confédération nationale des travailleurs du Burkina (CNTB).

 

Département du Développement Humain de la Commission de l’UEMAO :

De gauche à droite : Dr Birane THIAM (SP-CTDS) ; M. François BATHIONO (SG-Adjoint CNTB/RNMAPS-BF) ; M. Uzziel TWAGILIMANA (CC-WSM-Afrique/RZMAPS) ; Pr Filiga SAWADOGO (Commission DDH-UEMOA) ; M. Valère PIHOUN-KOFFI (CT-WSM-Afrique/RZMAPS) ; M. Patrice PAMOUSSO (SE-RAMS/RNMAPS-BF)

 

 

À  la Commission de l’UEMOA, Département du Développement Humain

 

« Une prochaine rencontre en vue pour approfondir les discussions »

 

Après la participation de WSM à la 7ème Réunion du Comité Consultatif de la Mutualité Sociale (CCMS) et de l’UEMOA en novembre 2017, à la 8ème Assemblée générale du Comité du Travail et du Dialogue Social (CTDS) en décembre 2017 et à la 4ème Réunion de la Commission du Dialogue Social du CTDS les 26 et 27 avril 2018, la présence à Ouagadougou d’une équipe de WSM était une occasion pour aller remercier le Commissaire et s’informer sur d’autres chantiers. C’est ainsi qu’en plus de l’équipe de WSM, le RNMAPS du Burkina représenté par le Secrétaire Exécutif du RAMS et le Secrétaire Général Adjoint de la CNTB ont rencontré le Commissaire du DDH, le Professeur Filiga SAWADOGO, en présence du Secrétaire Permanent du CTDS, Dr Birane THIAM.

 

Les échanges ont surtout porté sur le processus d’adoption et de signature du Règlement d’exécution portant sur les règles prudentielles, ratios, indicateurs et normes pour les risques courts et le projet de signature d’un protocole de collaboration entre WSM et la Commission de l’UEMOA. Le Commissaire qui a été très attentif aux sollicitations de l’équipe de plaidoyer, a proposé que se tienne très prochainement, une réunion plus étendue avec les cadres de son Département, pour approfondir les questions abordées.

 

À Délégation de l’Union Européenne

 

« L’UE est favorable à un démarrage de l’Assurance Maladie Universelle avec la prise en compte des populations pauvres »

 

La même équipe a été reçue à la Délégation de l’Union Européenne par Dr Bart Calleweart. Les discussions ont porté sur l’appui de la Délégation au Gouvernement Burkina sur le plan sanitaire en général et sur l’opérationnalisation du RAMU, avec l’implication des mutuelles de santé.

 

Dr Bart a déclaré que l’Union Européenne appuiera la Caisse Nationale d’Assurance Maladie pour l’Opérationnalisation du RAMU à travers le programme d’appui à la politique sectorielle en santé (PAPS). En outre des appels à projets ont déjà été lancés pour solliciter l’accompagnement de la société civile dans le cadre de la veille communautaire. L’UE est favorable à un démarrage du RAMU avec la prise en compte des populations pauvres.

 

Bien que favorable à une implication des mutuelles de santé dans la veille communautaire en matière de santé, Dr. BART, sur la base de l’évolution actuelle des mutuelles de santé, a exprimé quelques réserves sur leur capacité à effectivement étendre la couverture maladie au plus grand nombre de burkinabè, tant qu’il ne sera pas trouvé un mécanisme de paiement obligatoire des cotisations. Les échanges qui ont suivi, ont montré la nécessité de démontrer les efforts fournis sur le terrain par les mutuelles de santé, en l’absence d’un accompagnement structurel pour leur développement et l’amélioration de leurs stratégies d’intervention, pour l’Etat et par les partenaires au développement.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous